TORONTO (Ontario) – 1er novembre 2022 – Signal Gold inc. (« Signal Gold » ou la « Socie?te? ») (TSX : SGNLF) est fière de présenter ses résultats financiers et ses résultats d’exploitation pour le trimestre et la période de neuf mois terminés le 30 septembre 2022 (« 3e trimestre de 2022 »). Les états financiers consolidés ainsi que le rapport de gestion se trouvent sur www.sedar.com et sur le site Web de la Société, à l’adresse www.signalgold.com. Tous les montants sont en dollars canadiens, à moins d’indication contraire.

« Comme annoncé précédemment, la Société a décidé de ne pas poursuivre la mise en valeur de Stog'er Tight pour l’instant et commencera à réduire ses activités à Point Rousse après la fin de l’exploitation d’Argyle. On prévoit maintenant que Point Rousse produira entre 20 000 et 21 000 onces d’or en 2022 et l’on s’attend à ce que le traitement du minerai d’Argyle se poursuive jusqu’au début de 2023 avant de passer en mode entretien et maintenance. Pendant le 3e trimestre de 2022, l’exploitation a produit 4 990 onces d’or et en a vendu 5 615 pour générer des revenus de 12,7 millions de dollars tirés des métaux. Sur la base des prévisions restantes pour Argyle, la Société dispose d’un plan financier qui garantira un plan de départ et de maintien en poste adéquat pour les employés touchés et lui permettra de s’acquitter de la totalité des dettes commerciales et des locations d’équipement, tout en poursuivant la réhabilitation progressive du site. »

 

~Kevin Bullock, président et chef de la direction, Signal Gold inc.

Faits saillants de la période terminée le 30 septembre 2022

  • Signal Gold a vendu 5 615 onces d’or pendant le troisième trimestre de 2022, soit une augmentation de 118 % par rapport au troisième trimestre de 2021, générant des revenus de 12,7 millions de dollars provenant de la vente de métaux à un prix moyen réalisé de l’or* de 2 258 $ (1 729 $ US) par once vendue.
  • Point Rousse a produit 4 990 onces d’or pendant le troisième trimestre de 2022, soit une augmentation de 2 772 onces ou 125 % par rapport au troisième trimestre de 2021 attribuable au profil à teneur plus élevée de la charge d’alimentation d’Argyle. La production a diminué de 8 % par rapport au 2e trimestre de 2022 en raison de l’entretien planifié de l’usine en septembre pour un changement de revêtement.
  • Les activités minières ont déplacé 92 729 tonnes de minerai d’Argyle pendant le troisième trimestre, soit une augmentation de 25 % par rapport au deuxième trimestre de 2022, alors que la capacité de la mine à effectuer des activités de forage et de dynamitage a été entravée en avril en raison des problèmes de gestion de l’eau du premier semestre. Point Rousse maintenait des stocks de minerai d’environ 19 600 tonnes au 30 septembre 2022
  • L’usine de Pine Cove a traité 92 617 tonnes pendant le troisième trimestre de 2022. L’usine a atteint un taux de récupération moyen solide de 88,7 %, généré par la charge d’alimentation d’Argyle à plus haute teneur pendant le troisième trimestre, la disponibilité de l’usine reflétant le temps d’arrêt pour l’entretien planifié.
  • Les coûts d’exploitation décaissés par once vendue* à l’exploitation de Point Rousse au 3etrimestre de 2022 étaient de 1 447 $ (1 108 $ US), soit une augmentation de 10 % par rapport au 2e trimestre de 2022 en raison d’une baisse de la productivité de la mine, entraînant des coûts plus élevés pendant le trimestre. Sur la base des coûts d’exploitation décaissés par once vendue de 1 694 $ depuis le début de l’exercice, les coûts d’exploitation décaissés par once vendue* pour l’exercice complet devraient maintenant s’élever à environ 1 500 $ par once d’or vendue (1 155 $ US) (sur la base d’un taux de change annuel approximatif de 0,77).
  • Les coûts de maintien décaissés tout compris par once vendue*, comprenant les frais d’administration de la Société et le réinvestissement de maintien, se sont élevés à 1 796 $ CA (1 375 $ US) pour le 3etrimestre de 2022.
  • La perte nette du trimestre terminé le 30 septembre 2022 s’est élevée à 1 168 037 $, ou 0,01 $ l’action, comparativement à 1 078 899 $, ou 0,01 $ l’action, pour le trimestre terminé le 30 septembre 2021.
  • Le 2 août 2022, la Société a obtenu l’approbation du ministre de l’Environnement et du Changement climatique de la Nouvelle-Écosse concernant l’évaluation environnementale du projet aurifère Goldboro, sous réserve des conditions présentées dans l’approbation, ce qui représente une étape importante dans le processus d’approbation réglementaire.
  • Au 30 septembre 2022, la Société disposait d’une encaisse de 12,2 millions de dollars et d’une facilité de crédit renouvelable de 3,0 millions de dollars.

* Se reporter à la rubrique intitulée « Mesures non conformes aux IFRS », ci-après. Les mesures financières non-IFRS ne sont pas des mesures financières standardisées selon le cadre d’information financière utilisé pour préparer les états financiers et peuvent ne pas être comparables à des mesures financières semblables publiées par d’autres émetteurs.

 

Résumé des résultats consolidés

Résultats financiers

Trimestre terminé le

30 septembre 2022

Trimestre terminé le

30 septembre 2021

Neuf mois terminés le

30 septembre 2022

Neuf mois terminés le

30 septembre 2021

Produits ($)

12 687 652

5 855 453

30 370 352

20 155 365

Frais d’exploitation, y compris l’amortissement et l’épuisement ($)

11 636 510

6 245 043

29 255 556

23 123 227

Bénéfice (perte) d’exploitation minière ($)

1 051 142

(389 590)

1 114 796

(2 967 862)

Perte nette ($)

(1 168 037)

(1 078 899)

(5 048 563)

(5 778 000)

Perte nette par action ($ par action) – De base et après dilution

(0,01)

(0,01)

(0,03)

(0,03)

Flux de trésorerie provenant des (utilisées dans les) activités d’exploitation ($)

3 885 127

251 303

(44 395)

(1 030 618)

Dépenses d’immobilisations associées aux immobilisations corporelles ($)

313 097

3 125 994

3 025 233

5 431 463

Dépenses d’immobilisations associées aux travaux d’exploration et aux actifs d’évaluation ($)

2 160 711

2 227 982

9 491 612

9 195 864

Prix moyen réalisé par once d’or*

1 729 {replace0}nbsp;US

1 779 {replace0}nbsp;US

1 792 {replace0}nbsp;US

1 812 {replace0}nbsp;US

Coûts d’exploitation décaissés par once vendue* 

1 108 {replace0}nbsp;US

1 656 {replace0}nbsp;US

1 320 {replace0}nbsp;US

1 828 {replace0}nbsp;US

Coûts de maintien décaissés tout compris par once vendue* 

1 375 {replace0}nbsp;US

3 158 {replace0}nbsp;US

1 816 {replace0}nbsp;US

2 799 {replace0}nbsp;US

 

 

30 septembre 2022

31 décembre 2021

Fonds de roulement (déficit) (*)

 

 

(325 104)

1 397 113

Actif total ($)

 

 

101 713 519

95 551 004

Passif non courant ($)

 

 

9 473 988

8 235 993

             

* Se reporter à la rubrique intitulée « Mesures non conformes aux IFRS » ci-après.

Résultats d’exploitation

Trimestre terminé le

30 septembre 2022

Trimestre terminé le

30 septembre 2021

Neuf mois terminés le

30 septembre 2022

Neuf mois terminés le

30 septembre 2021

Minerai extrait (t)

92 729

18 047

235 987

106 762

Stériles exploités (t)

533 351

802 087

1 640 665

1 934 794

Coefficient de recouvrement

5,8

44,4

7,0

18,1

Minerai broyé (t)

92 617

118 988

296 671

328 551

Teneur (g/t d’or)

1,89

0,67

1,57

0,88

Taux de récupération (%)

88,7

86,2

88,2

85,9

Onces d’or produites

4 990

2 218

13 236

7 959

Onces d’or vendues

5 615

2 574

13 204

8 849

 

 

Examen du trimestre terminé le 30 septembre 2022

 

Survol des activités d’exploitation

 

L’exploitation de Point Rousse a produit 4 990 onces d’or pendant le 3e trimestre de 2022, représentait une diminution de 8 % par rapport au 2e trimestre de 2022 et une augmentation de 125 % par rapport au 3e  trimestre de 2021. La baisse par rapport au 2e trimestre de 2022 reflète l’entretien planifié de l’usine en septembre pour un changement de revêtement, et le changement par rapport à la période de comparaison de 2021 reflète le profil à plus haute teneur de la production minière provenant d’Argyle. Pendant le 3e trimestre de 2022, les activités minières ont déplacé 92 729 tonnes de minerai d’Argyle, soit une augmentation de 25 % par rapport au trimestre précédent, alors que l’exploitation a été affectée par des niveaux élevés d’ammoniaque dans l’eau de la fosse Argyle. Les activités d’exploitation normales ont repris en mai. La Société a atteint un coefficient de recouvrement réduit de 5,8 tonnes de stériles par tonne de minerai pendant le troisième trimestre de 2022, ce qui reflète les travaux de mise en valeur réalisés pendant la première moitié de 2022.

L’usine de Pine Cove a traité 92 617 tonnes pendant le 3e trimestre de 2022 et a atteint un taux de récupération moyen solide de 88,7 %, semblable à celui du 2e trimestre de 2022. Le taux de récupération solide correspond à la teneur concentrable moyenne de 1,89 g/t, la production de l’usine provenant exclusivement de la mine Argyle, ce qui a contribué à compenser l’impact du temps d’arrêt attribuable à l’entretien planifié de l’usine.

Résultats financiers

 

Signal Gold a vendu 5 615 onces d’or pendant le 3e trimestre de 2022 pour générer un revenu tiré des métaux de 12,7 millions de dollars à un prix moyen réalisé de l’or* de 2 258 $ (1 729 $ US) l’once, ce qui représente une augmentation de 117 % du revenu tiré des métaux par rapport au 3e trimestre de 2021 en raison d’une production et de ventes d’or plus élevées.

Les dépenses d’exploitation pour le trimestre terminé le 30 septembre 2022 ont été de 7 691 089 $ comparativement à 5 402 512 $ pour le trimestre terminé le 30 septembre 2021. Les dépenses d’exploitation pour le 3e trimestre de 2022 comprenaient des coûts miniers de 4 371 298 $, soit 128 % de plus que pour la période de comparaison, principalement en raison de la baisse importante du nombre de tonnes extraites ainsi que de l’impact de la capitalisation élevée du décapage reporté de la mine à ciel ouvert d’Argyle pendant le 3e trimestre de 2021. Les coûts de traitement d’un montant de 2 730 692 $ pendant le dernier trimestre étaient relativement en harmonie avec la période de comparaison en 2021, en dépit de l’entretien planifié qui a entraîné une diminution de 22 % du nombre de tonnes broyées pendant le 3e trimestre de 2022. Point Rousse broyait des stocks à teneur moins élevée pendant le 3e trimestre de 2021, alors qu’elle se concentrait sur la mise en valeur de la fosse Argyle. Les dépenses d’exploitation et l’amortissement et l’épuisement au 3e trimestre de 2022 ont également été affectés par une réduction de 1 311 000 $ des stocks de métaux à la valeur nette de réalisation, dont 923 721 $ ont été comptabilisés dans les dépenses d’exploitation et 387 279 $ dans l’amortissement et l’épuisement. Les coûts d’exploitation décaissés par once vendue* au 3e trimestre de 2022 s’élevaient à 1 447 $ (1 108 $ US) et devraient continuer à diminuer jusque pendant le 4e trimestre, alors que Point Rousse réduit progressivement ses activités après la fin de l’exploitation d’Argyle.

Les frais de redevances pour le 3e trimestre de 2022 s’élevaient à 441 809 $, comparativement à 53 434 $ pendant le 3e trimestre de 2021, ce qui reflète la redevance de 3 % sur les revenus nets de fonderie applicable à Argyle. Les frais d’amortissement et d’épuisement pour le trimestre terminé le 30 septembre 2022 s’élevaient à 3 503 612 $, soit une augmentation importante par rapport à 1 444 037 $ pendant le 3e trimestre de 2021, reflétant une production comparativement plus élevée en 2022 et la réduction de la réserve minérale à Argyle, entraînant un dénominateur moins élevé pour l’amortissement et l’épuisement sur la base des unités de production par rapport au dénominateur utilisé pendant la période de comparaison.

Le bénéfice d’exploitation minière pour le trimestre se terminant le 30 septembre 2022 s’élevait à 1 051 142 $, comparativement à une perte d’exploitation de 389 590 $ pour la période correspondante de 2021. L’amélioration par rapport à l’exercice précédent reflète une augmentation de la production et des ventes d’or découlant d’une activité minière plus élevée.

Les frais d’administration de la Société représentaient 1 110 793 $ au 3e trimestre de 2022, par rapport à 905 089 $ au 3e trimestre de 2021, ce qui reflète l’augmentation des frais judiciaires, des ajustements salariaux et des indemnités de départ, et l’augmentation des activités de commercialisation par rapport à 2021 lorsque la pandémie avait en grande partie mis un frein à tous les déplacements relatifs à la commercialisation.

Les charges financières pour le 3e trimestre de 2022 étaient de 482 733 $, contre 32 641 $ pour le trimestre comparatif de 2021, ce qui reflète l’impact des frais financiers liés à la facilité de prêt garanti prioritaire d’Auramet et au billet à ordre connexe conclu en mai 2022.

Les autres dépenses pour le 3e trimestre de 2022 s’élevaient à 180 561 $, contre les autres produits de 138 973 $ pendant le trimestre comparatif de 2021. La diminution par rapport à la période précédente reflète une perte de change de 407 414 $, partiellement compensée par le gain non réalisé sur dérivés de 188 107 $. La perte de change est principalement liée à la réévaluation de la facilité de prêt garanti d’Auramet et du billet à ordre connexe, tandis que le gain dérivé est lié à l’évaluation des options d’achat accordées dans le cadre du billet à ordre, qui sont enregistrées comme un passif dérivé.

Pendant le 3e trimestre de 2022, la Société a enregistré une récupération de 41 153 $ à titre de prime différée sur les actions accréditives, représentant la proportion des dépenses d’exploration admissibles restantes qui ont été engagées dans le cadre du financement accréditif de mai 2021 au cours du 3e trimestre de 2022. Le financement accréditif de juin 2022 reste inutilisé.

La perte globale nette du trimestre terminé le 30 septembre 2022 s’est élevé à 1 168 037 $, ou 0,01 $ l’action, comparativement à une perte globale nette de 1 078 899 $, ou 0,01 $ l’action, pour le trimestre terminé le 30 septembre 2021. Cette amélioration est le résultat d’une augmentation des ventes d’or et du revenu provenant de la vente de métaux en découlant, partiellement compensée par une augmentation des dépenses d’exploitation et des frais d’amortissement et d’épuisement pendant le 3e trimestre de 2022.

* Se reporter à la rubrique intitulée « Mesures non conformes aux IFRS », ci-après.

Situation financière et analyse des flux de trésorerie

 

Au 30 septembre 2022, la Société disposait d’une trésorerie et d’équivalents de trésorerie totalisant 12 188 696 $ et d’un fonds de roulement déficitaire* de 325 104 $. La tranche à court terme des prêts comprend le billet à ordre de 8 000 000 $ US émis par Auramet. Le billet est exigible le 5 mai 2023 et la Société peut rembourser le billet de temps à autre, par tranches minimales de 1 000 000 $ US, en totalité ou en partie, sous réserve de tout intérêt couru. Les intérêts courent sur le montant principal impayé au taux de 8 % par an plus le plus élevé (i) du SOFR (taux de financement garanti à un jour) de 90 jours en dollars américains et (ii) de 1,00 % par an payable trimestriellement à terme échu.

La Société a généré des flux de trésorerie d’exploitation de 3 885 127 $ pendant le trimestre terminé le 30 septembre 2022, après déduction des frais d’administration de la Société de 1 110 793 $. Le projet Point Rousse a généré un BAIIA* de 4 542 586 $, basé sur des ventes de 5 615 onces d’or à un prix moyen de 2 258 $ CA par once d’or vendue et des coûts d’exploitation décaissés de 1 447 $ CA par once vendue*. Les flux de trésorerie d’exploitation ont également été affectés par les changements au fonds de roulement, à savoir la diminution des comptes fournisseurs et des produits reportés.

La Société a continué à investir dans ses principaux projets de croissance pendant le 3e trimestre de 2022, dépensant 2 160 711 $ en actifs d’exploration et d’évaluation (rajustés pour la prise en compte des montants compris dans les dettes commerciales et les comptes de régularisation au 30 septembre 2022), dont 1 855 553 $ concernaient l’avancement du projet aurifère Goldboro.

Les activités de financement du 3e trimestre de 2022 comprenaient 164 720 $ pour le remboursement continu de prêts et d’obligations découlant de contrats de location-acquisition. Le flux de trésorerie net fourni par les activités de financement au cours de la période de comparaison de 2021 comprenait des produits de 1 524 000 $ du fait de l’exercice de bons de souscription.

* Se reporter à la rubrique intitulée « Mesures non conformes aux IFRS », ci-après.

Mesures non conformes aux IFRS

Signal Gold a incorporé certaines mesures de rendement qui ne font pas partie des Normes internationales d’information financière (IFRS) dans ce communiqué de presse. Dans le secteur minier aurifère, ces mesures de rendement sont courantes, mais peuvent ne pas être comparables à des mesures similaires présentées par d’autres émetteurs. La Société croit qu’en plus des mesures traditionnelles établies conformément aux normes IFRS, certains investisseurs utilisent cette information pour évaluer le rendement de la Société et sa capacité de dégager des flux de trésorerie. Par conséquent, ces mesures ont pour but de fournir des informations complémentaires et ne devraient pas être considérées isolément ou comme remplaçant des mesures de rendement établies conformément aux IFRS.

Coûts d’exploitation décaissés par once d’or – Signal Gold calcule les charges décaissées d’exploitation par once d’or en divisant les charges d’exploitation par l’état des résultats consolidés, moins les recettes provenant de la vente d’un sous-produit d’argent, par once d’or vendue au cours d’une période donnée. Les charges d’exploitation comprennent les frais d’exploitation des sites miniers comme l’extraction, le traitement et l’administration, ainsi que les redevances, mais elles excluent l’épuisement et l’amortissement ainsi que les frais de remise en état.

Coûts de maintien tout compris par once d’or – Signal Gold a adopté cette mesure de rendement globale qui tient compte de tous les coûts de maintien de la production d’une once d’or aux installations actuelles. Bien qu’il n’existe pas de définition normalisée de cette mesure dans le secteur. la définition de la Société est conforme à celle des coûts de maintien tout compris (« all-in sustaining cost ») établis par le World Gold Council dans ses lignes directrices de novembre 2018. Le World Gold Council est un organisme à but non lucratif, fondé en 1987, sans pouvoir de réglementation. Ses membres sont de grandes sociétés minières mondiales. La Société croit que cette mesure sera utile aux utilisateurs externes pour évaluer le rendement d’exploitation et la capacité de dégager des flux de trésorerie disponibles des activités actuelles.

La Société définit les coûts de maintien tout compris comme étant la somme des coûts d’exploitation décaissés (selon ce qui précède), du capital de maintien (capital requis pour maintenir les activités actuelles aux niveaux actuels), des frais d’administration de la Société, de l’exploration de maintien, ainsi que de la désactualisation et de l’amortissement liés aux activités actuelles. Les coûts de maintien tout compris excluent les dépenses en immobilisations engagées pour apporter des améliorations importantes aux activités actuelles et qui sont réputées être de nature expansionniste, les dépenses d’exploration et d’évaluation liées aux projets de croissance, les frais de financement, le remboursement des dettes et les impôts.  Les dollars canadiens et américains sont utilisés pour le prix réalisé par once d’or, les coûts d’exploitation décaissés par once d’or et les coûts de maintien tout compris par once d’or. Les deux monnaies sont considérées comme étant pertinentes et la Société se fonde sur le taux de change moyen pour la période.

Le rapprochement entre les coûts d’exploitation décaissés par once et les coûts de maintien tout compris par once dans l’état consolidé provisoire condensé du résultat étendu est le suivant :

 

Trimestre terminé le

30 septembre 2022

Trimestre terminé le

30 septembre 2021

Neuf mois terminés le

30 septembre 2022

Neuf mois

terminés le

30 septembre 2021

Frais d’exploitation conformément à l’état consolidé du résultat étendu, redevances comprises

8 132 898

5 455 946

22 382 082

20 336 172

Crédit sur les ventes de sous-produits d’argent

(8 425)

(5 947)

(18 663)

(17 972)

Crédit sur les ventes de sous-produits de granulats

-

(78 874)

-

(78 874)

Coûts d’exploitation décaissés ($)

8 124 473

5 371 125

22 363 419

20 239 326

Dépenses en immobilisations de maintien – Immobilisations corporelles

313 097

3 125 994

3 025 233

5 431 463

Dépenses en immobilisations de maintien – Exploration et évaluation

286 515

647 470

1 032 787

1 984 079

Frais d’administration de la Société

1 110 793

905 089

3 682 429

2 697 820

Rémunération en actions

224 889

188 094

573 436

616 878

Remise en état – Désactualisation et amortissement (exploitation)

27 487

4 913

82 461

11 486

Coûts de maintien tout compris (« CMTC ») ($)

10 087 254

10 242 685

30 759 765

30 981 052

Onces d’or vendues

5 615

2 574

13 204

8 849

Coûts d’exploitation décaissés par once vendue ($/once)

1 447

2 087

1 694

2 287

CMTC par once vendue ($/once)

1 796

3 979

2 330

3 501

Taux de change moyen du dollar US pendant la période

0,7656

0,7937

0,7794

0,7994

Coûts d’exploitation décaissés par once vendue ({replace2}nbsp;US/once)

1 108

1 656

1 320

1 828

CMTC par once vendue ({replace2}nbsp;US/once)

1 375

3 158

1 816

2 799

 

Prix moyen réalisé par once d’or vendue : dans le secteur minier aurifère, le prix moyen réalisé par once d’or vendue est une mesure de rendement courante pour laquelle il n’existe pas de définition normalisée. La mesure la plus directement comparable conforme aux IFRS est la recette aurifère. La mesure sert à aider le lecteur à évaluer les recettes reçues dans une période pour chaque once d’or vendue.

Le rapprochement entre le prix moyen réalisé par once d’or vendue et l’état consolidé provisoire condensé du résultat étendu est le suivant :

 

Trimestre terminé le

30 septembre 2022

Trimestre terminé le

30 septembre 2021

Neuf mois terminés le

30 septembre 2022

Neuf mois terminés le

30 septembre 2021

Recettes aurifères ($)

12 679 227

5 770 632

30 351 689

20 058 519

Onces d’or vendues

5 615

2 574

13 204

8 849

Prix moyen réalisé par once d’or vendue ($)

2 258

2 242

2 299

2 267

Taux de change moyen du dollar US pendant la période

0,7656

0,7937

0,7794

0,7994

Prix moyen réalisé par once d’or vendue ({replace3}nbsp;US)

1 729

1 779

1 792

1 812

Bénéfice avant intérêts, impôts, épuisement et amortissement (« BAIIA ») : le BAIIA est le bénéfice avant déduction des coûts de transaction, des charges financières, de l’impôt sur les bénéfices actuel et reporté et de l’épuisement et de l’amortissement.

Le BAIIA du projet Point Rousse est le BAIIA avant les frais d’administration générale, la rémunération en actions, la prime différée sur les actions accréditives et la totalité des autres dépenses et produits.

Le rapprochement entre le BAIIA et le BAIIA du projet Point Rousse et l’état consolidé provisoire condensé du résultat étendu est le suivant :

 

Trimestre terminé le

30 septembre 2022

Trimestre terminé le

30 septembre 2021

Neuf mois terminés le

30 septembre 2022

Neuf mois terminés le

30 septembre 2021

Bénéfice net (perte nette), conformément à l’état consolidé du résultat étendu (perte globale)

(1 168 037)

(1 078 899)

(5 048 563)

(5 778 000)

Ajustements :

 

 

   Charges financières

482 733

32 641

1 146 142

116 447

   Charge d’impôts actuelle

-

-

-

30 345

   Charge d’impôts reportée (récupération)

212 000

617 000

1 029 000

 

365 000            

   Amortissement et épuisement

3 503 612

789 097

6 873 474

2 787 055

BAIIA

3 030 308

359 839

4 000 053

(2 479 153)

Administration de la Société

1 110 793

905 089

3 682 429

2 697 820

Gain sur la réévaluation des investissements

-

(1 020 432)

(326 973)

(1 020 432)

Part de la perte provenant des investissements comptabilisés en capitaux propres

8 203

105 890

59 880

344 017

Rémunération en actions

224 889

188 094

573 436

616 878

Prime différée sur les actions accréditives

(41 153) 

(147 701) 

(385 672)

(381 415)

Autres produits

209 546

(2 594)

348 318

(19 074)

BAIIA du projet Point Rousse

4 542 586

388 185

7 951 471

(241 359)

 

 

Fonds de roulement : le fonds de roulement est une mesure commune de liquidité à très court terme et se calcule en déduisant le passif courant des actifs courants.

(en $)

30 septembre 2022

31 décembre 2021

Trésorerie et équivalents de trésorerie

12 188 696

10 121 724

Stocks

6 750 469

5 641 435

Autre actif à court terme

764 590

2 080 035

Actif à court terme

19 703 755

17 843 194

Dettes commerciales et autres dettes

8 543 310

9 528 294

Tranche à court terme des prêts

11 077 081

1 363 383

Produits non gagnés

-

5 000 000

Autres passifs courants

408 468

554 404

Passif à court terme

20 028 859

16 446 081

Fonds de roulement (déficit)

(325 104)

1 397 113

À PROPOS DE SIGNAL GOLD

Signal Gold est une société d’exploration, de mise en valeur et d’exploitation de l’or, inscrite au TSX et à l’OTCQX, qui se concentre sur les territoires miniers canadiens de niveau supérieur de Terre-Neuve et de la Nouvelle-Écosse. La Société fait avancer le projet aurifère Goldboro en Nouvelle-Écosse, un projet de croissance important soumis à une étude de faisabilité positive avec des réserves minérales probables de 1,15 million d’onces d’or (15,80 millions de tonnes à 2,26 g/t d’or), des ressources minérales mesurées et indiquées comprenant des réserves minérales de 2,58 millions d’onces (21,6 millions de tonnes à 3,72 g/t d’or) et des ressources minérales présumées supplémentaires de 0,48 million d’onces (3,18 millions de tonnes à 4,73 g/t d’or) (pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le rapport intitulé « NI 43-101 Technical Report and Feasibility Study for the Goldboro Gold Project, Eastern Goldfields District, Nova Scotia », daté le 11 janvier 2022). Signal Gold effectue également des activités d’exploitation minière et de concentration dans le district minier prolifique de Baie Verte, à Terre-Neuve, qui inclut l’usine de Pine Cove qui possède tous les permis nécessaires, une installation de résidus et un port en eau profonde, ainsi qu’environ 15 000 hectares de biens miniers très prometteurs, y compris ceux qui sont adjacents à l’ancienne mine productrice à teneur élevée de Nugget Pond à son projet aurifère de Tilt Cove.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué contient des « énoncés prospectifs » au sens des lois canadiennes et américaines sur les valeurs mobilières en vigueur. Généralement, les énoncés prospectifs peuvent se reconnaître à l’utilisation de termes comme « plans », « prévoit », ou « ne s’attend pas à », « est attendu », « budget », « prévu », « estime », « prévisions », « prévoit de », « anticipe » ou « ne prévoit pas », ou « croit que » ou des variantes de ces mots et expressions, ou déclare que certaines mesures ou certains événements ou résultats « peuvent » « pourraient », « devraient », ou « seront prises », « se produiront », ou « seront réalisés ». Les énoncés prospectifs se fondent sur les opinions et les estimations de la direction à la date à laquelle l’information est publiée, et reposent sur un certain nombre d’hypothèses et ils sont assujettis à des risques connus et inconnus, des incertitudes et autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le niveau d’activité, le rendement ou les réalisations d’Anaconda soient sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par ces énoncés prospectifs, y compris les risques liés à l’exploration, à la mise en valeur et à l’exploitation minière comme l’effet des facteurs économiques qui influent sur l’exploration, le prix futur des matières premières, les variations des taux de change et des taux d’intérêt, les résultats réels de la production actuelle, les activités de mise en valeur et d’exploration, la réglementation gouvernementale, la conjoncture politique ou économique, les risques pour l’environnement, le calendrier d’obtention des permis, les dépenses d’investissement, les difficultés d’exploitation et techniques en rapport avec les activités de mise en valeur, les relations avec le personnel, la nature spéculative des activités d’exploration et de mise en valeur dans le secteur aurifère, y compris les risques de diminution de la teneur des ressources, les litiges sur les titres des propriétés et les changements des paramètres du projet à mesure que les plans sont précisés ainsi que les facteurs de risque énumérés dans la notice annuelle d’Anaconda déposée pour l’exercice terminé le 31 décembre 2021, disponible sur www.sedar.com. Même si Signal Gold a tenté de déterminer les facteurs importants qui pourraient amener les résultats réels à différer sensiblement de ceux figurant dans l’information prospective, d’autres facteurs peuvent entraîner des résultats différents de ceux qui ont été anticipés, estimés ou prévus. Il n’y a aucune garantie que cette information se révèle exacte, étant donné que les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ce qui était anticipé. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Signal Gold ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs, sauf dans les cas exigés par la législation sur les valeurs mobilières applicable.

POUR PLUS D’INFORMATION, PRIÈRE DE COMMUNIQUER AVEC :

Signal Gold inc.
Kevin Bullock
Président et chef de la direction
647 388-1842
kbullock@signalgold.com

Réseau ProMarket Inc.
Dany Cenac Robert
Relations avec les investisseurs
514 722-2276, poste 456
Dany.Cenac-Robert@ReseauProMarket.com